dimanche 3 février 2008

Il n'y a pas que les garçons qui naissent dans des feuilles de chou... Chronique d'un Plateau de fromages.









Eh non ceci ne sera pas le typique billet retour du pays des tapas après un merveilleux séjour de 4 mini jours éphémères (Serait-ce moi ou le temps en Espagne passe vraiment beaucoup beaucoup plus vite?!). Non, pas de sagrada familia, de ramblas, d'autocollants avec l'âne catalan! Mais mon prochain easyjet-trip ne saurait trop tarder, donc vous aurez copieusement votre dose de petits gadgets-souvenirs d'ici les mois à venir! Tiens qui sait je pourrai même peut-être vous présenter des ptits bijoux hors-pair de la gastronomie Barcelonaise?!
Les fameuses tapas de Rodrigo de la Plaza del...
Eh non l'objet - un brin provocateur n'est ce pas? - de ce billet n'est autre qu'une fantastique découverte, qui date encore de décembre (et là, un petit sentiment de culpabilité m'envahit... nous sommes en Février et j'avais promis de ne plus vénérer seulement le mois des "CH" magiques => Chapon et chocolats bien évidemment).
- Je n'en reviens pas : je digresse à tout va!..
La découverte, je disais donc, est une découverte fromagère! Ou plutôt 4 découvertes fromagères - chaque année!
Ma tante-mère Noël (ainsi surnommée pour la véritable hotte gastronomique ritale qu'elle ramène chaque année: et pour ne citer qu'eux du vinaigre balsamique old vintage, l'olio e.v.o mosto (la fameuse huile avec laquelle je vous tanne depuis près de 6 mois!) les riz arborio, carnaroli et autres, les agrumes tout-frais de Sicile...) transporte aussi, au fond de sa 4X4 rennes (pas pu m'en empêcher) un plateau de fromages.
"Ah! Tout ça pour ça!" pensez-vous déjà! Oh mais détrompez-vous! C'est beaucoup plus que ça.
Si je n'avais pas tendance à tout exagérer vous me croiriez si je vous disais que c'est LE plateau de fromage. L'inimitable, le plus surprenant, le plus magique, le plus beau, le plus savoureux, le plus original... et le plus rital de sucroît. Ouille, j'en effraie certains... Certes le fromage est quelque chose de bien plus traditionnel et culturel en France, omniprésent, et surtout beaucoup plus NOBLE. En Italie le fromage est quelque chose de bien plus modeste, rustique. On s'arrête là avec les généralisations et les clichés.
Puisque vous n'avez pas encore entendu parler de Giuseppe Bernardinelli le ROI du fromage italien.
Qui est-il? Un épicier d'une petite ville à côté de Vérone, Arbizzano, zone de très très sympathique production viticole. Et pour moi qui dit vin dit fromage, évidemment. :D
Monsieur Bernardinelli était un petit épicier comme on en voit (dans les cartes postales) en Italie dans les villages, voire en ville. Puis il s'est rendu compte qu'il risquait gros face aux grandes surfaces montantes... et hop s'est-il dit, si je me spécialisais dans ce qui est ma véritable passion culinaire: le fromage?!
Et voici que Monsieur parcoure l'Italie, de petits villages en petits villages, se cultive sur "l'art de faire du fromage" (qui serait l'attribut du Caesar, d'où l'interprétation étymologique de César/Kaiser, "celui qui connaît le moyen de transformer en fromage"!) et devient un spécialiste incroyable. Il est professeur à l'Ecole Hotelière, il donne des cours aux professionnels, organise des banquets (dont un dernièrement en l'honneur de Bill Gates, rien que ça!) et est surtout très très sympathique dans sa petite boutique! C'est un ami de ma tante et j'en suis sacrément ravie!
Loin de moi l'idée de vous écrire une page de pub pour vanter ses mérites (d'ailleurs je ne sais même pas s'il vend ses produits à l'étranger!), je voulais juste vous faire partager cette expérience assez rare!
Alors alors, petite présentation de ces petites merveilles - uniques!
(Sources : site "I sapori del Portico").

Il Morlacco del Grappa

Il s'agit d'un "fromage produit à base du lait cru de deux traites dont une écrémée. Il est produit par les vaches de cette région du "Veneto" de Juin à Septembre.
C'est un fromage à pâte blanche, molle, avec de petits orifices. Il a une saveur salée intense, qui s'accentue à maturité!
Ca c'est pour la technicité, moi je n'ai qu'une chose à dire: MERVEILLEUX.
:D Mais je le place seulement en n°3 dans mon Top 5 de 2007.

Il Monte Veronese di Malga

Un lait cru italien! Autant vous dire que c'est rare!
Pour la ptite histoire, le procédé de fabrication de ce fromage est invarié depuis 1100!
Il est lui aussi originaire de la région de Vérone, sur une plaine où l'"excellente composition florale des prés" et une technique traditionnelle de production lui confèrent un caractère incomparable.
Top n°4 pour moi. Difficile hein?

La Robiola di Roccaverano in Verza

Eh oui! C'est lui le fameux né dans une feuille de chou! L'idée est exceptionnelle! Et le goût est splendide! Une douceur incomparable, et un petit goût bonus insoupçonné!
Mon Top 2.

La Robiola di Roccaverano est un fromage AOC (DOP en Italie), un des plus renommés et historiques chèvres italiens! Celui que j'ai goûté était 100 % chèvre (le cahier des charges permet l'utilisation de lait de vache à 85%, mais Mr B. est un puriste, et il a raison!).

Les fragrances du fromage changent selon la saison de production!


Je place la barre très haute pour le Top 1 n'est-ce pas?!

L'Erborinato di Capra ai Frutti di Bosco

Oh mon Dieu! Incroyable! Je ne pensais pas un jour pouvoir goûter une telle merveille: du fromage de chèvre (mon pêché mignon fromager!) aux fruits des bois (mon pêché mignon fruitier!). Eh bien le mélange interdit de mes ambroisies fut extrêmement convaincant, et je ne cesse de penser à ce morceau divin de fromage!
Il n'est pas sur le site (comment, mais c'est fou?!!!) donc il ne reviendra qu'à moi de vous en parler... pfiouh, je n'ai même pas de mots! C'est un bleu, avec son caractéristique doux-piquant, de chèvre (qui ne salive pas?!) et entouré de la plus merveilleuse croûte sucrée qu'on puisse faire!
Une merveille, mon giant heart attack de l'année!
Au moins, je connais déjà le contenu du plateau de fromages de mon mariage. C'est déjà un truc en moins à penser, quand on pense qu'il faut s'attaquer à un tout petit détail avant: le mari!



Nan mais regardez-moi ça!!! C'est magnifique!

Je sens que je vais tenter d'approcher un tel mélange de moi même, dans ma petite cuisine, ou bien même mieux, dans mon ptit village italien, chez les fromagers! Ah n'est-elle pas bucolique cette parisienne?!

Voilà voilà.
Et puisque tant qu'on y est, on est partis pour en faire tout un fromage...

Voici mon :
Wonderful Cheesecake Chocolat Blanc-Framboises.




tout simple, tout merveilleux, tout philadelphia rapporté par la même Tante Mère-Noel (Et je suis sûre qu'ils font exprès chez Monoprix de pas s'en faire fournir!).
Basé sur une recette de Marmiton, recopiée sur mon super-cahier-recettes!

Pour un moule de 22 cm environ. Je ne vais pas dire "pour 6", je l'ai dévoré avec mon pôpa.
Pour le fond, basé sur mon n'imagination:
- Un paquet de biscuit roses de Reims
- 95 grammes de beurre

Pour la crème:
- 400 g de Philadelphia
- 200 g de chocolat blanc
- 50 g de sucre
- 2 oeufs
- 1 cuillère à café de farine

Préchauffer le four à 200°C (th 6-7).
Ecraser les biscuits, ajouter le beurre fondu. Placer cette préparation au fond et sur le bord du moule, et mettre au frigo.

Pendant ce temps, faire fondre le chocolat blanc dans une casserole, avec 2 cuillérées à soupe d'eau.
Dans un saladier, fouetter le chocolat et le fromage ensemble, puis ajouter le sucre, les oeufs et la farine.

Sortir le fond du frigo, et verser la crème dessus.
Enfourner 35 min à 200°C (th 6-7), le dessus doit être légèrement doré.



Laisser refroidir 1/2 h dans le four entre-ouvert. Puis, à température ambiante. (pour moi une bonne heure à température ambiante, après la demie-heure dans le four entre-ouvert).
Placer le cheesecake au frigo, pendant minimum 12 h!
Savourez copieusement.
Surtout si vous décongelez le petit Coulis de framboise fait en grande quantité cet été, et congelé dans des moules à glaçons!
(recette express du Coulis de framboise: 500 grammes de splendides petites framboises, 200 grammes de sucre et une tasse et demie d'eau. Porter à ébullition l'eau sucrée. Verser sur les framboises, mixez. Passez au tamis! Hop là!).



Bonne semaine à tous!

11 commentaires:

Flo Bretzel a dit…

Ces fromages italiens ont l'air tous plus fabuleux les uns que les autres!

andrea matranga a dit…

Senza fiato, ogni volta che vengo a farti visita, mi stupisci sempre più.
Se ti va di sapere qualcosa della mia storia vieni sul mio blog, vai al post sotto il coniglio alla siciliana.
li trovi il link.
Giusto per sapere con chi comunichi.

Rima a dit…

Miam le fromage!

C'était bien Barcelona?

Bisous!

lefrancbuveur a dit…

Très bons ces fromages...je les connais bien...

Claude-Olivier a dit…

ben quel billet, on en a pour notre argent ! Ah ben en plus on paie pas, c'est donc tout bénef ;-) je vois que tu as tjrs la plume légère et facile! Biz et bravo

Ellaë a dit…

Bon, en attendant les tapas hibériques, je me régale de ces fromages enchoutés! Et je craque littéralement pour ton cheese cake chocolat blanc- framboise, deux saveurs que j'adore et cuisine souvent, mais que je n'ai encore jamais mariées dans un cheese cake! Tu me fais bien plaisir! Merci!

eleonora a dit…

Coucou...toc, toc, toc...ah elle est là...et avec des fromages...hummmm qu'elle est délicieuse de nous gâter...d'amour...Hop, je file en te donnant des gros bisous et passe un bon week-end ma belle...à tout bientôt.

monique a dit…

Coucou Claire, toujours beaucoup de palisir à te lire (j'adore l'Espagne!). Bon dimanche. Bises.

Bolli a dit…

En lisant ton billet, je n'étais pas sûre d'avoir bien compirs que tu étais à Barcelpona.....ou existe-il un Barcelona en Italie?!!!!!

Et oui, j'aime le fromage italien, mais ici à Paris, à part du Pecorino, du Parmesan, de la mozza, ça s'arrête là....Même la fontina devient difficile. Donc, il faut qu'à chaque fopis que je fasse un tour pour avoir à peu près le même plateau que toi. Par contre, ce divin cheesecake, je pourrais le gouter à Paris...
Et oui, je suis de Köln, même si cela fait 13 ans que j'habite à Paris. Mais, Cologne est une des rares villes, avec Berlin, qui se sont améliorées, on peut super bien sortir, il y a plein des quqrtier, il faudra absoluement que vous allez dans le Belgisches Viertel, le quartier belge, c'est super sympa!!! Et aussi le port, le Südstadt.......Fais-moi un signe, si tu as besoin des adresses!

paola a dit…

Ciao Chiaretta, è sempre un vero piacere renderti visita !
Tes photos sont très belles et c'est toujours un grand plaisir de te lire.
Bises et très bonne semaine.
A presto
Paola

andrea matranga a dit…

Ma come passi, è non mi lasci neanche un salutino ,ino,ino...SIGH!!SIGH!!