jeudi 8 mai 2008

Trilogie Rhubarbienne.







Ou l'apologie de la Rhubarbe, ou Rhubarbe à tout-va, ou Rhubarbera bien qui Rhubarbera le dernier... Oh que oui je suis en forme question titre, c'est qu'un mémoire c'est toute une gymnastique de l'esprit (et parfois des bras, vu les immenses tomes qu'il faut transporter, mais rassurez-vous là dessus, pour le moral je transporte aussi pas mal de tome de savoie... :D)
Ces trois petites tartes, préparées il y a quelques semaines déjà, ont été copieusement dégustées au Luco, petite madeleine de proust de la vie universitaire à prévoir quand à ces heures là je serai dans un cruel bureau, enfermée comme jamais entre deux codes de procédure.

Les nouvelles du front? La conclusion du mémoire, un premier jet well done, une furieuse envie de continuer à écrire, pour de vrai, une thèse, une vraie, un doctorat, l'utopie bien agrémentée de moments de doute, de stress, de haine, de regrets, d'auto-dépréciation. Alors on croise les doigts pour les résultats du second semestre, la personne concernée devant arriver dans les 2 premiers au classement.
Et l'angoisse du vide. Sans thèse, certes, je serai "vouée à un plus bel avenir", fric'ment-parlant, Mais qu'est-ce que je me sentirai en manque, privée de la plus belle chose qu'il m'ait été donné de connaître dans toute mon expérience scolaro-éducationnelle: écrire!

Voilà. Vous y croyez là? Je joue parfaitement la fille obsédée par le côté professionnel de sa vie quotidienne du moment. Toutefois, (oh oui il y a un sacré toutefois!) j'ai bien d'autres préoccupations printanières m'éloignant quelque peu du blog (j'ai quasiment oublié comment on faisait...) préoccupations vitales, comme "hey mais qui va gagner la Nouvelle Star??" "Ah non, je ne peux pas sortir ce soir, on est mercredi, c'est Nouvelle Star le mercredi (merci à la coupe de l'UEFA d'ailleurs, de m'avoir retardé ce moment magique à ce soir même) et préoccupations accessoires comme "ah mais en fait non, tu t'es complètement créée douze mille films de la Nouvelle Vague parce qu'il n'était absolument pas question de retour ou de recommencement, juste un petit retour à la case "f**k, oups, toujours pas finie cette histoire!"

Bon et puis la rhubarbe dans tout ça?
Alors drôlerie de ces recettes? Ce sont les trois seules recettes que j'ai faites et que j'ai jamais goûtées avec ce légume-fruit bizarre!
Puisque le ridicule ne tue pas, je me permets de vous glisser une terrible anecdote:
Mademoiselle Claire n'ayant toujours pas cuisiné de rhubarbe l'an dernier à la même heure, se trouva par hasard au marché avec un ami, et s'esclama, naïve comme une Ariane d'Auble, "hey regarde! du celeri rose!!".
Je ne vous cache pas qu'elle fut la risée de la bande pendant des mois durant. Surtout que la gaffe venait d'une soit-disant passionnée de cuisine..

N'étant pas du genre à me laisser démonter, et pratiquant l'art de l'auto-dérision avec une certaine maîtrise - quand on cohabite avec un grand boulet - en son for intérieur on n'a pas le choix...! j'ai tenté de dompter ce "céleri rose" en m'inspirant de diverses recettes...

Alors les deux premières sont issues de deux blogs ô bien connus de tous, en chopant à gauche: la tarte à la rhubarbe de Cooky Monster et à droite la fabuleuse tarte à la rhubarbe de Cuisine Campagne, juste ici. Et pour finir la british version (eh oui dans des moments propices à la dose létale de Hugh Grant, il faut bien assortir ses menus visuels et gustatifs!): la tarte à la rhubarbe meringuée de Rose Bakery's.

Le verdict a quasiment été unanime, une majorité écrasante pour celle de Cuisine Campagne, un grand kiff pour Rose Bakery's et un moyen kiff pour Cooky Monster, nuancé par l'amour que j'ai voué à cette tarte, à sa mignonnerie et à son parfum subtile, sa texture crumbeulo-old school en quelque sorte!

Allons dans le sens de la démocratie (pas comme un certain schtroumpf) et présentons le candidat favori:


La tarte à la rhubarbe interprétée par Cuisine Campagne, et reprise par moi-même, le plagiat du céleri rose.




Jour de flegme aidant, bon, je vous copie colle sa recette, vous ne m'en voudrez pas?!
Seule différence, j'ai acheté une pâte toute prête, (eh oui c'est moi-même, la follasse de pizza, qui n'en fait que chez la Nonna, avant de les rappatrier at home, déjà abaissées)! Je n'ai PAS DE ROULEAU À PATISSERIE!!! Je pense que j'ai oublié 34 fois d'en acheter un! Si une bonne âme se dévouait pour m'écrire un commentaire quasi méchant, (lâchez vous) sur cette fâcheuse étourderie, je lui serai précieusement reconnaissante!

Donc une pâte du commerce pour les nullasses, as me (m'enfin j'ai fini d'écrire mon mémoire, gnagnagna!), sablée me semble-t-il.
"600 g de rhubarbe - 3 oeufs - 150 g de crème fraîche - 150 g de sucre - 50 g de poudre d'amandes.

2- Lavez, épluchez et coupez la rhubarbe en tronçons d'un centimètre.

3- Dans une jatte, battez les oeufs et le sucre. Ajoutez ensuite la crème fraîche et la poudre d'amandes.

4- Sortez la pâte du réfrigérateur, étalez-la sur un plan de travail fariné, pliez-la en 4. Abaissez sur un moule à tarte beurré et fariné. Piquez avec une fourchette.

5- Disposez la rhubarbe au fond du moule et versez la préparation dessus. Si des morceaux de rhubarbe dépassent, laissez-les !

6- Enfournez pendant 1 heure à 190°C".

My verdict? 4 Bleus. Formidable, la plus magnifique du monde des tartes à la rhubarbe et vous pouvez me croire, j'en ai mangé 3 dans ma vie! :D
La crème fraîche, du fromager, est une luxure gastronomique à ne vraiment pas contourner, pour une fois, seulement, en mini-tartes comme moi, comme ça aucun regret, aucune tristesse, rien!


Mmmh goûtez cette volupté en barre, et vite avant que ce ne soit plus la saison!!

- The Rhubarb's meringued Tart by Rose Bakery -




Traduction sommaire? Qu'importe, goûtez là d'abord!
Si Shakespeare avait fait une faute dans Romeo & Juliet, on aurait certainement considéré qu'il s'agissait d'une erreur de frappe... :D

Alors là, une merveille, mais comme jamais!
Bon il faut dire que vous avez là une fan assidue de la tarte au citron meringuée, découverte il y a plus de deux ans (époque bénie eu égard à un certain goût de paradis), dans mon jeu préféré: "Hey (insérer le nom d'un ami) c'est quoi ton dessert préféré?" Et hop, réalisé pr l'occasion, à un VRAI connaisseur!
Mmmh la finesse et la douceur de la meringue contrastant avec volupté la magique acidité du citron m'émoustillent au plus haut point depuis lors, à tel point qu'il me semblait impossible de retrouver cette sensation avec d'autres ingrédients....
Nan mais quelle inculture, le céleri rose est totalement PARFAIT!!!!!!!!!
La même sensation, le même bonheur!

Allez-y, essayez la sans plus attendre:




The Recipe: pour des petites tartelettes.
Euh.. toujours pas de rouleau à pâtisserie, donc une pâte déjà prête...
- 5 à 6 tiges de rhubarbe découpées en tronçons de 6 cm
- 200 grammes de sucre en poudre
- le zeste râpé d'une orange

- 6 blancs d'oeufs
350 gr de sucre en poudre
1 c à c d'extrait naturel de vanille
(+ 1 c à c de vinaigre de vin rouge ou blanc et 1 c à c de crème de tartre, pas mises chez moi pour pénurie + flegme.. symptômes certain d'un Hugh Grant approchant à grands pas).

Préchauffer le four à 180°C. Enfourner les fonds de tartelettes 5 minutes pour les dorer, puis les retirer. (Laisser le four allumé).
Répartir la rhubarbe, le sucre et le zeste d'orange dans un plat à gratin, couvrir de papier aluminium et enfourner 20 minutes environ (40 pour mon four vraissemblablement atteint de la même maladie!), et jusqu'à ce que la rhubarbe soit cuite et que du sirop se soit formé.

Hors du feu, bien mélanger en écrasant à la fourchette. Laissez refroidir.
Préparer la meringue: monter les blancs en neige ferme, puis incorporer le sucre doucement et petit à petit. Continuer à battre la préparation jusqu'à ce qu'elle prenne une consistance épaisse et brillante. Ajouter l'extrait de vanille, le vinaigre et la crème de tarte (éventuellement). Bien mélanger.
Remplir les fonds de tartelettes de garniture à la rhubarbe puis les napper de meringue à l'aide d'une poche à douille ou d'une cuillère.
Enfourner 20 à 25 minutes, le temps que la meringue commence à dorer et soit légèrement craquante.

Whouhouhou.... merveilleux! Pr la petite histoire j'ai foiré le côté "napper avec la poche à douille", j'avais mis la douille à macaron, et pas la jolie à meringue.
"but who cares, me répondit Rose Bakery, it tastes so good"!

- Et la tarte à la Rhubarbe de Cooky Monster -




C'est tout de même presque un oxymore: Cookie-Monster ne veut rien d'autre que des "cookies" (clin d'oeil Anka d'amur)... mais je ne vais pas faire la psychorigide, je suis mal placée avec mes incartades flegmatiques ahurissantes!
Allez, fidèle à ma flegmitude, je vous copie-colle sa recette, trouvée ici:

"300g. de pâte feuilletée

500g. de rhubarbe
50g. de sucre blond de canne + 6 cs
1 gousse de vanille
80g. de poudre d'amandes
sucre glace (optionnel)

Pelez la rhubarbe et coupez-la en bâtonnets mesurant environ 6 cm. Mettez-la dans une passoire, placée au dessus d'un bol et saupoudrez avec les 50g. de sucre blond de canne. Laissez dégorger environ 1h en retournant les morceaux de temps en temps.

Coupez la pâte en 4 rectangles de taille identique. Mettez-les sur une plaque de cuisson et piquez la pâte à l'aide d'une fourchette, en laissant 1cm de bordure. Recouvrez de papier film et placez au frigo pendant 30 minutes.

Dans un bol, mélangez la poudre d'amandes, les 4 cs de sucre blond et les graines de vanille que vous émiettez du bout des doigts.

Dans la recette originale, on ajoute 5 cm de racine de gingembre mais je n'en avais pas sous la main et très franchement je n'en aurai pas mis de tout façon. J'adore le gingembre en petites doses dans mes plats asiatiques mais là ça me disait pas trop...

Préchauffez le four à 190° (four à air chaud - four traditionnel à 210°).

Sortez la pâte du frigo et étalez la préparation sur les tartes, en faisant attention de garder la bordure intacte. Mettez les bâtonnets de rhubarbe dessus et saupoudrez avec 1 cc de sucre sur chacune d'elles.

Enfournez 20mn. Sortez du four et saupoudrez de sucre glace (ou pas) avant de servir".

Verdict? Très très originale, aspect crumbeulo-charmant, le mélange sucre de canne et amande étant tout de même une TUERIE!! Toutefois le mariage avec la pâte feuilletée est loin d'être parfait dans mon cas, et je me demande si une version revisitée "crumble" pr aller droit à l'essentiel ne serait pas bénéfique!


Bref, merci à ces deux blogs et à Rose Bakery qui m'ont définitivement converties à la Rhubarbe.
Pour le moment, mon expérience Rhubarbienne s'arrêtait au bar situé dans le 5è, juste à côté du Piano Vache..
Alors j'avais un sacré train de retard!
Tout comme sur le blog, alors pardonnez cette attitude volageo-infidèle, mais je bosse malgré les apparences, et je passe le plus clair de mon temps à me prendre la tête sur toutes les choses possibles et imaginables, et ce n'est certainement pas passager! N'en avez-vous pas marre aussi de cette scandaleuse expression "arrête de te prendre la tête"? Je réponds souvent que si j'arrêtais je ne comprendrai plus trop ce qui me distingue de l'animal.. :D

Plaidoyer pro-prise de tête contructive - + forcer un peu le destin : si on fait passer les 5 prochaines années très vites?
Je sens qu'il y en a une qui va vider un pot Häagen D**z....

24 commentaires:

blogueencore a dit…

une belle trilogie qui donne envie, je le jure et je ne suis pas fan de rhubarbe!

Claude-Olivier a dit…

Et bien, quand tu publies ,c'est pas un petit billet minable...ouawh, que de choix et quel régal, tant le texte que les recettes ! Bon je ne vois qu'une solution, tout goûter ^^! tu m'invites quand? ;-) biz

Cocotte a dit…

Alors moi j'adore tes p'tits moules....!!

eleonora a dit…

Moi je l'adore la rhubarbe et on craque..C'est le moment en plus et on en profite..Bon week-end à toi bellissima...baci, baci.

les chéchés a dit…

j'adore déposer un carré de chocolat sur de si jolies recettes... des tartelettes à la rhubarbes, ça donne drôlement envie d'aller se promener au marché pour en rammener dans son petit panier... miam...

valka a dit…

Quoi de plus sexy qu'une working girl aux fourneaux??? plus Bree van de Kamp que Mélanie Griffith, quand même :-)

je ne sais pas si tu tiens ta plume ou si c'est elle qui t'emmène, mais c'est si bon....
à bientôt bella

marie-pierre a dit…

Elles sont magnifiques tes tartes. Je ne sais laquelle choisir.
Il faut vraiment que j'achète de la rhubarbe !!!
bonne journée

Bolli a dit…

Alors, tu es obsedée par tes notes etc? Ta réussite.....Eh bien, je n'ai quand-même pas l'impression que tu es du genre "permière de la classe" en allemand "Streber" car tu cuisines bien et you enjoy it!
Une vraie 1ère de la classe mangerait que du pain et ne sortirait jamais.
Et bien, tout le monde est passé par là, ce sont juste 1 ou 2 ans au complet de ta vie, et ensuite, c'est cool! Mais, restes en France, car moi, j'ai fait mes études en Allemagne et ici, on ne les reconnaît pas! Incroyable mais vrai, diplôme des sciences économiques à une université allemande.....
Allez, laissons tomber, courage!!!

Ellaë a dit…

Coucou, miss Céleri-Rose! Quelle bouffée d'air frais que de te lire! Comment fais-tu pour garder cette énergie avec tout ce que tu fais?! J'aime beaucoup ta proposition rhubarbienne. J'en ai moi aussi fait une, il y a quelques semaines. Je vais donc la publier aujourd'hui ou demain... pour l'échange! Plein de bonnes ondes pour toi. Je croise les doigts!

Pernette a dit…

QUOI!!! Tu n'as pas de rouleau à pâtisserie (tu as vu, je me dévoue...)!!! Ben... moi non plus, et cela ne m'empêche pas de faire ma pâte comme une grande: verre, bouteille en verre, pettes mains, toutes les techniques sont bonnes pour remédier à ce manque ô combien honteux (quelques années, déjà, que je me dis que je devrais investir - à mettre sur la liste de mariage, pour régler les conflits matrimoniaux...).
Bon courage pour le droit d'entrée en thèse. Je sais ce que c'est que d'attendre des résultats dont dépends une bonne partie de son avenir...

Claire a dit…

Wanki je surkiffe la tarte à la rhubarbe.
M'en vais tester tout ça si j'ai le courage...
Sinon ça va?

Flo Bretzel a dit…

Si tu veux continuer tes expériences à base de "céleri rose", je te propose de passer chez moi cette semaine pour tester la tarte fraises-rhubarbe!

Marie-France a dit…

Tu m'épateras toujours ma petite Claire, quel talent ! Rhubarbera bien qui rhubarbera le dernier, il fallait y penser et oser l'écrire -:)) Bon, moi de toutes façons, j'adore la rhubarbe et elle n'est pas encore sortie dans mon jardin, grrrrr ! Alors toutes tes recettes me plaisent... Et puis je suis définitivement addict de tes billets, même si je ne viens pas régulièrement.
Bises, à bientôt,

Anonyme a dit…

un régal plein de rhubarbe dans le jardin il reste à tester patmamy

Fabrizio a dit…

ah, il rabarbaro! a trovarlo, dalle parti del monolocale... :)

ps ho comprato e sto leggendo "Le relazioni culinarie".
Te ne avevo sentito parlare tempo fa in un commento sul Monolocale, e allora... tu poi l'hai letto? :)

bisoux

F

Marika a dit…

ah il rabarbaro ... è difficile trovarlo da queste parti, o per lo meno è difficile trovarlo buono ...
Buona settimana
Marika

Rima a dit…

Coucou poulette! Je t'ai taguée!

eleonora a dit…

Un petit coucou en passant et je te souhaite un bon dimanche. Pluie chez nous en Alsace, alors aujourd’hui maison en faisant des gâteaux. Bonne journée. ps; tu as un don magnifique...pourquoi tu ne continues pas ton blog....NOUS ADORONS VENIR TE VOIR..na et na et voir ce que tu mijotes de bon...

herbe folle a dit…

j'adore ces moules qui se dégoupillent sans que le fond ne bouge!
voila.

valka a dit…

Y a du Spielberg ou du Cmeron là-dessous :-)

tu vas bien ma belle?
bisous

Myrtille a dit…

Super je vais pouvoir acheter de la rhubarbe ce matin! Merci pour tes recettes! Très appétissantes!

eleonora a dit…

Un petit coucou pour te souhaiter un super week-end avec le soleil enfin…

les chéchés a dit…

la suite la suite...
j'attends d'autres merveilles à déguster...

Nathalie a dit…

http://chez-willow.blogspot.com/2008/10/du-changement-du-ct-de-chez-willow-et.html
Voici une récompense. A bientôt, Nathalie