lundi 20 août 2007

Le cousin du Moelleux au chocolat et au Thé Vert, sauce orange, ou De la sagesse de s'attarder bien plus à la beauté intérieure....

Je m'aperçois que je devrais faire de la politique. (Si ce n'est déjà fait..).
Je suis en effet incapable de tenir mes promesses... facile à vérifier : regardez la conclusion de mon dernier post "je posterai la recette du dessert demain"... et 4 jours sont passés, ni vu ni connu, sans que je ne m'attèle à cette tâche.

Je vais me venger de cette inexécution (mon Dieu ms quand le vocabulaire juridique me quittera-t-il?) en publiant dès demain (sisisisi cette fois-ci je le prends comme un défi devant l'éternel!) mon duo de gazpachos...

Ne serait-ce qu'il est bien là, le Cousin du Moelleux au Chocolat et au Thé Vert sauce Orange.. avec ses lettres de noblesses, malgré sa laideur (petit problème pour maîtriser ce tout premier soufflé..), avec ses parfums exquis et son goût inimitable qui vous fait simplement penser, en dehors de toute considération raisonnable, "mais que diable n'en ai je pas fait 8"?

C'est une autre recette de Carlo Crisci que je n'ai encore que réussi à moitié.
Voire au quart.
Mais le goût y était. Celui que l'on s'imagine en lisant le titre.

Alors la recette pour 6 personnes (je l'ai divisée par 3 pour nous):
Les ingrédients (Carlo Crisci est absolument malin: il divise tous les ingrédients par phase de façonnage..)

La truffe au thé vert...
0,6 dl d'eau
1 cuillère à soupe de Thé Vert
200 grammes de Crème fraîche
120 grammes de Chocolat noir
50 grammes de beurre

La couverture au chocolat fondu (qui oserait dire qu'il n'a pas l'eau à la bouche???)
+ 110 grammes de couverture de chocolat noir
et un peu de beurre

L'appareil à soufflé:
40 grammes de farine de riz
40 grammes de poudre d'amande
2 Jaunes d'oeufs

2 blancs d'oeufs
1 pincée de sel
190 Grammes de sucre.

La sauce à l'orange...
2 oranges
Un filet de jus de citron (j'ai pris du citron vert pour le contraste)
2 cl de Grand Marnier (j'ai pris du Ricard, parce que c'est l'été... non je plaisante, humour décadent, quand tu nous tiens...)
50 grammes de beurre (j'ai pris du beurre salé, parce que je suis une inconditionnelle...)

Quant à la main à la pâte:

Rincer le thé vert dans les 0.6 dL d'eau, mettre à infuser dans la crème chaude, filtrer puis verser sur le chocolat haché (ça doit sentir merveilleusement bon, sinon vous êtes inévitablement en manque d'inspiration ou enrhumés, ce qui ne relève pas de l'anachronisme (vous trouverez à ce propos une très belle plaidoirie sur votre droite, dans mes liens, à "Mahhrie").
Mixer le tout avec le beurre et mixer en forme.

Fondre la couverture et le beurre...
La magie s'opère.
Qu'y a-t-il de mieux que du chocolat qui fond avec du beurre?! L'apothéose de la gourmandise, selon Claire P.

Mélanger la farine de riz, la poudre d'amande et les jaunes d'oeuf, incorporer à la couverture fondue.

Mourir un instant pour revivre follement.

Monter les blancs avec une pincée de sel, lorsque les blancs sont montés aux 3/4 ajouter le sucre petit à petit, incorporer délicatement les blancs dans la masse précédente petit à petit....

On passe à la sauce...
Dans une sauteuse faire un caramel (monstrueux) avec le sucre, ajouter quelques zestes d'orange, flamber avec le grand marnier, déglacer avec le jus des oranges et du citron, laisser réduire et monter au beurre. Réserver.

Verser dans des moules à soufflé 1 cm de masse à soufflé, insérer une truffe (bien liquide pour ma part, à rectifier donc, pour de jolies photos!!) et recouvrir de masse jusqu'à hauteur des moules, et cuire environ 12 minutes à 220°...

Carlo Crisci les sert avec une boule de glace impératoire et un demi macaron.
La flegme pour ma part les a très bien servies :)

Je vous laisse avec l'eau à la bouche (pour ma part) et vous la transmets peut être, en attendant mon duo de gazpachos, qui se voudra bientôt trio, puisque j'ai découvert celui à la betterave...
C'est l'ivresse en tête que je vous dis à très bientôt pour de nouvelles aventures culinaires!!


3 commentaires:

Rima a dit…

Putain!!!! Ca a l'air hyper bon déjà comme ça, mais si en plus tu rajoutes du macaron, alors sache que je prends le train de suite.

paola a dit…

C'est en rendant visite à Monique que je découvre ton blog. Je ne suis pas déçue du voyage...alors à bientôt.

monique a dit…

Il a l'air succulent ton fondant...à fondre de plaisir. Et puis arrête de dénigrer tout ce que tu fais, c'est formidable et tu t'en tires très bien. Bises et peut-être à bientôt.
(je peux te parler franchement pcq probablement, j'ai l'âge d'être ta mère, re-bises)