jeudi 16 août 2007

Thon Rouge en écailles d'Aubergines, ou quand Carlo Crisci tente de s'inviter dans ma cuisine et n'y parvient qu'à moitié...


Je n'ai rien publié depuis 10 jours, à mon grand dam.
Mais travailler l'été et ériger en principe la volonté de ne jamais louper un petit verre (quotidien) entre amis m'ont contrainte à ne pas publier de recettes. Mais surtout, oh surtout, je n'ai que très peu cuisiné.
Je vous avais annoncé le fameux dîner en l'honneur de Victoire, goûteuse en titre, attitrée, fine critique gastronome (qui ne vous dira jamais l'horrible phrase, la pire que s'entend dire tout marmiton en herbe: "ce n'est pas mauvais") et très bonne amie.
Je me suis dit "aux grands maux les grands remèdes", ou, pour ne pas faire trop pompeux: "allez faisons un dîner de foufou pour Vic" et je me suis donc littéralement plongée dans le merveilleux livre de Carlo Crisci (chef cuistot Suisse d'origine italienne) pour y trouver un plat et un dessert.
Un duo de gazpachos (1 rouge classique et un vert au céleri et fines herbes fraîches) que je n'ai pas jugé bon vous décrire de par sa trop grande simplicité, nous a délicatement amenées vers ce qui aurait voulu être un "Filet de Rouget en écailles d'aubergines, et son huile de basilic".

Oui mais il y a un "mais". Voire plusieurs.
Tout d'abord, le "mais" Parisien: tout Paris est totalement mort au mois d'août. Et me voici, Samedi à 15H, à la recherche de la poissonnerie perdue. Soit fermée pour congés soit fermée pour cause de "samedi". Tout au moins ça varie.
Je me devrais sans aucun échappatoire possible de répéter cette recette et y rester fidèle un jour prochain, et poster un billet approprié. J'ai opté, à mon grand dam, pour deux belles pièces de Thon rouge.

Mon second "mais" (avant de passer au "met" sait-on jamais qu'un lecteur se soit épris de mon humour décadent!) est bien évidemment la taille de ma cuisine, 2 m2 je pense..et mon four "mini", ce qui m'incite à appeler cette recette "un Plagiat de Crisci, selon le système D".

Quant à la recette la voici!
Pour 2 personnes acceptant cette formule système D:
* 2 filets de rouget (normalement) moi deux steaks de thon rouge.
* 1 /2 aubergine
* une dizaine de feuilles de basilic
* 1 dl de fond de poisson (j'ai mis plutot du fond de tiroir, allez comprendre du bouillon spécial poisson... système D je vous dis, système D).
* un citron vert
* huile d'olive (blablabla extra vierge blablabla)
*fleur de sel poivre noir piment oiseau.

Tout d'abord, retirer les arrêtes des filets de rouget (pour moi pas la peine...)
tailler l'aubergine en "écailles", tâchez d'être artistiques, et non pas débrouillards à l'instar de moi même. Mais j'avoue l'opération loin d'être aisée!!!
assaisonner les filets de basilic coupé (2 feuilles), sel et poivre, disposer les écailles d'aubergines sur les filets (ce qui doit être sacrément plus artistique sur un filet de rouget et non sur un steak carré de thon...) et réserver ce poisson d'Août (pas pu résister).

Pour la sauce: ciseler le reste de basilic, ajouter le fond de poisson, le jus du citron vert, sel poivre, piment oiseau, et émulsionner le tout à l'huile d'olive. La mienne n'était pas assez épaisse, à revoir donc.

Et dernière étape, rôtir les filets de rouget au four, côté écailles, au beurre (j'ai opté pour l'huile d'olive au pinceau pour mes filets de thon).

Ma touche personnelle c'est le petit riz violet aux aubergines qui accompagnait le tout. Le riz violet "commerce équitable" est le protagoniste de ce petit accompagnement, qui a merveilleusement bien accompagné le tout.
Ce n'était pas un risotto (les oignons et le vin auraient donné un goût trop prononcé) mais un riz cuit à la façon pilaf.



Je publierai demain le petite dessert, dont je vous laisse l'intitué, pour - sait-on jamais- vous laisser aussi l'eau à la bouche:
"Moelleux au chocolat au thé vert, sauce orange".

Je m'en vais de ce pas me consacrer au petit verre quotidien..



7 commentaires:

monique a dit…

Tu t'en ai bien tiré, pour le système D, c'est assez efficace. L'idée du riz violet est assez intéressante et ça doit être certainement très bon. Bises.

Rima a dit…

Rholala moi qui suis pas fan de poisson ça donne enviiiie!!! Et moi je suis fan de ton humour décadent!!

monique a dit…

Bien sûr que tu peux venir à ma rencontre libanaise, je serai ravie de faire ta connaissance. Bises.

monique a dit…

Je vais bientôt publier la date de cette rencontre mais je pense que ça sera au mois d'octobre. Cela dit je serai à Paris du 24 au 26 août et du 18 au 22 septembre. Si tu veux que l'on se voit, j'en serai ravie. Bises.

Cooky Monster a dit…

Tu t'en es plutôt bien sortie! Ce plat devait être délicieux, j'adore le thon!
Sab

Pernette a dit…

Ah! La difficulté de trouver le magasin tant recherché à Paris au mois d'août... Je connais... et je subis également: j'ai dû faire je ne sais combien de boulangeries avant d'en trouver une ouverte, tout cela pour obtenir la levure de mon pain maison quotidien...
Sinon, je proteste énergiquement sur tes choix de publications! Moi, ils m'intéressent tes gazpachos. Les recettes simples, c'est également très intéressant! Quant au dessert, l'amatrice de chocolat/orange et buveuse de thé invétérée l'attend avec une grande impatience!
En tout cas, continue sur ta lancée: tout cela est fort appétissant!

monique a dit…

Ma chère Claire, vendredi 24 je suis en réunion de 11h à 16h donc même si tu étais libre à l'heure du déjeuner, moi je ne le suis pas, ça sera pour septembre ou octobre. Donc partie remise. Bises.